Accéder au contenu principal

Que restera-t-il de vos plus-values immobilières ? (suite)


Dans un article publié en décembre 2012
, j’avais évoqué la surtaxe sur les plus-values immobilières. Aucun politique ne l’aura lu, mais le blocage du marché immobilier et la chute des transactions immobilières qui en ont découlé, ont amené les socialistes à revenir sur leur idéologie anti-patrimoniale. Ils espèrent ainsi fluidifier le marché et récupérer quelques euros au profit de l'Etat et des collectivités locales dont les budgets se trouvent mis à mal.
Donc, à compter de ce 1er septembre 2013, le régime de taxation évolue vers une réduction de la durée de détention. Mais encore une fois, rien n’est simple et nos politiques ont accouché d’un mode de calcul alambiqué, en bref digne des énarques.
En résumé, le texte prévoit d’exonérer d’impôt les plus-values des biens détenus depuis au moins 22 ans (mais 30 ans pour les contributions sociales). En outre, le gouvernement a ajouté un abattement exceptionnel de 25% sur la plus-value pour les cessions qui interviendront avant le 31 août 2014.
Plus d’infos sur le site agenceistra.com




Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Rometti : une signature immobilière à Nice

A Nice, quelques constructeurs ont laissé une empreinte forte. C’est le cas, en particulier, de Rometti.
Il a réalisé de nombreux immeubles, notamment sur le boulevard François Grosso et dans tout le quartier des Fleurs (rue Frédéric Passy, rue François Aune, avenue des Fleurs, avenue des Orangers, rue Bottéro, rue des Potiers, rue Alexis Mossa) … mais aussi dans le quartier de la Madeleine. 
Son style est reconnaissable entre tous, notamment grâce à l’utilisation importante de marbre. Si vous souhaitez acquérir ou vendre un bien immobilier avec la signature "Rometti", contactez l'agence Istra, votre conseil immobilier à Nice depuis 20 ans. Tel. 04.93.97.2000




La pierre, de père en fils

Mon père est arrivé en France en 1958, sans parler un mot de français et sans un (ancien) franc en poche. Dans son Istrie natale (d’abord Italienne avant de devenir Yougoslave, puis Croate), il avait travaillé à la construction de routes et aidé son père à agrandir la ferme familiale. Arrivé à Nice, il a tout de suite trouvé un emploi de manœuvre et rapidement évolué vers maçon pour finir sa carrière au poste de maçon hautement qualifié au sein de l'entreprise Miraglia. Quant à moi, je suis né à Nice et j’ai eu la chance (et l’envie) de faire des études supérieures. Diplôme d’une maîtrise en économie à l’Université de Nice, j’ai fait un bref passage dans l’hôtellerie de luxe avant de décrocher, tout à fait par hasard, un emploi dans l’immobilier (gestion immobilière et syndic de copropriété), et ce grâce à une petite annonce d'offre d’emploi dans Nice-Matin. Expérience faite, j’ai décidé, tout en restant dans le secteur de l’immobilier, de m’orienter vers l’activité de transactio…

Une pénurie de logements en France ?

Depuis trop longtemps, on nous rabat les oreilles avec la pénurie de logements en France; il manquerait 500.000, 800.000 ou 1 million de logements … Je fais partie de ceux qui pensent que cette pénurie de logements en France est un mythe savamment organisé et entretenu par les gouvernements de tous bords, les promoteurs et leurs alliés financiers, les fédérations immobilières … et ce mythe est largement diffusé par les médias qui vivent de la publicité des premiers. En fait, les études sur le sujet sont souvent orientées, opaques ou contradictoires. Dans la réalité, s’il manque des logements en France, il manque principalement des logements accessibles aux populations à faibles revenus qui, vous vous en doutez bien, n’intéressent personne. Pour dire cela d’une autre façon, ce ne sont pas 800.000 logements qui manquent, mais 800.000 foyers qui manquent d’un logement, et c’est là toute la nuance. Sur ce sujet, je vous conseille de lire ce texte intéressant "Le manque delogements en Fra…